Films d'animation


Je rêve de fournir clé en main une vidéothèque de qualité à mes étudiants pour constituer un fond dans une école. La vieille ambition du ciné-club…Le manque de temps renvoie le projet aux calendes grecques.  Plus modeste et plus rapide, cette page, à usage avant tout familial : elle facilite le choix de notre dessin animé du soir. Internet est quand même une ressource extraordinaire ! A l'âge de mes enfants, comme nous n'avions pas encore la télévision, les seules occasions  de voir les chefs d'œuvre du  cinéma d'animation ou  les courts métrages muets étaient les séances de super 8 du samedi après midi à l'école…
Pour accompagner ces merveilles, je vous donne la recette du pop corn maison : dans une grande poële, 3 cuillers à soupe d'huile, et une poignée de maïs à pop corn, à feu moyen-vif. Un bon couvercle au dessus, et vous laissez crépiter comme une mitraillette. Attention à vite retirer quand le bruit se calme, sinon ça brûle (mes enfants ont horeur de ça!). Après, on sale simplement (j'aime beaucoup) ou on fait revenir dans une noix de beurre avec 4 cuillers à soupe de sucre (je n'aime pas du tout).
Pour ce qui suit, j'ai choisi un ordre approximatif, mi affectif mi chronologique.


Tex Avery
tex


Mon favori absolu, et j'ai réussi à donner le virus à mes enfants. Je le présente loin de Walt Disney, pourtant plein de mérites, mais qui, vu à la suite, paraît désespérément fade. On a longtemps cru que Tex Avery, comme Shakespeare, n'avait pas existé tant son œuvre est décoiffante : c'est la vraie marque du génie.                                                             
Il est par exemple l'inventeur d'un des premiers loups détournés : l'alias d'Adolphe Hitler dans  Blitz Wolf / Der Gross Méchant Loup (1942), un tombeur de boîte de nuit dans Red Hot Riding Hood, avec une grand mère nymphomane et un Petit Chaperon Rouge très sexy.
Je raffole de l'inénarrable série des Droopy (la ressemblance avec François Fillon n'échappera à personne) : Droopy Dog (1945), DroopyDixieland Droopy, Millionaire Droopy
de l''adorable Chilly willy, ancêtre du Biboundé de Michel Gay : Chilly Willy The Legend Of Rockabye Point 1955, 
des enfants de toutes sortes, qu'il peint comme personne : 1953  Johnny le petit jet ,
des scénarios d'anticipation : La voiture de demain "Tv Of Tomorrow"1953,     
du massacre des fondamentaux de la culture américaine : les pélerins du Mayflower dans Jerky Turkey (1945).
des purs délires : A shtarbé, shtarbé et demi,    Dumb Hounded,   Happy Go NuttyCock-A-Doodle-Dog, Blackie la poisse !,   Hound Hunters,   Lonesome Lenny,      The Peachy Cobbler,   Slap Happy Lion,    Batty Baseball,           Ventriloquist Cat (1950),        Doggone Tired (1949),     

Betty Boop
Voici la première apparition de Betty Boop, hésitant encore entre chienne et femme (elle a de longues oreilles d'épagneul), mais déjà sensuelle et scandaleuse :
bet

C'est une vraie histoire américaine que celle des frères Fleischer. Une success story dans un premier temps : celle de deux juifs de Cracovie immigrés aux USA et qui inscrivent leur nom au panthéon du film d'animation. Les Studio Fleischer ont, paraît-il, tout inventé : le mélange film et dessin animé, le travail sur matière maléable sous les yeux du spectateur, le politiquement incorrect…Vous pouvez en juger dans ces aventures de Koko le Clown,  Koko the Clown and the Cures , KoKo's Conquest,   Koko's Earth Control Silent-Era Cartoon   Bed Time (1923)A Trip to Mars (1924)Hauntes House, personnage qu'on retrouve dans certains Betty Boops. Mais après la success story vient  la descente aux enfers : il n'est pas bon d'avoir de l'audace et de l'inventivité avant l'heure. Le puritanisme du Code Hays, autant que la rivalité des grands studios ont raison de la petite structure; un film trop ambitieux  ("Mr. Bug Goes to Town" - Part 1, Part 2, Part 3, Part 4, Part 5, Part 6, Part 7, Part 8) et c'est la ruine. Une histoire moderne.
Betty Boop est une héroïne des terribles  années  trente, la décennie de la première grande crise. Elle promène sa mini jupe,  sa jarretière, et son inaltérable  joie de vivre dans un monde où pullulent les monstres prédateurs et les fantômes, matérialisation des peurs du temps.
Certains cartoons sont de petits bijoux de culture jazz, avec la participation de Cab Calloway : 
Minnie The Moocher (1932)"The Old Man Of the Mountain"1933,  
D'autres, encore, d'impressionnantes danses macabres : Betty Boop : Snow-White (1933),   Betty Boop's Museum 1932Betty Boop's Halloween Party 1933
  et partout, des fous, des objets en folie, et la vie qui pullule partout et donne son plein sens au mot "animation :
  Betty Boop Cartoon Banned For Drug Use 1934,    Ha Ha Ha  1934,    Betty and Grampy,      Betty Boop ''Bamboo Isle'' 1932,    "Boop-Oop-A-Doop",      Swat the Fly,    The Impractical Joker (1937),    Baby Be Good - 1935,     Stopping The Show 1932,    Betty Boop's Bizzy Bee 1932,     Betty Boop M.D.1932,    Betty Boop's Bamboo Isle  1932,    Betty Boop's Ups And Downs 1932,    Betty Boop For President - 1932,     I'll Be Glad When You're Dead You Rascal You - 1932,      Betty Boop's Ker-Choo  - 1933,     Betty Boop's Crazy Inventions 1933,   


Popeye
Il apparaît dans un Betty Boop (où il danse avec elle le tamouré !) et s'affirmera par la suite comme héros à part entière :
Pop



Paul Grimault
La transition avec le dessin animé américain se fait bien, je trouve dans :
Le marchand de notes (1942)

Paul Grimault y parle bien de la guerre…et vous pouvez voir le film d'animation dont il parle ici :

Grim

 LA référence française du film d'animation, …mais c'est une présentation un peu glaçante pour cette figure si tendre et si poétique de vieux libertaire , ami de Prévert et membre du Groupe Octobre (que du beau linge !). Un fim d'animation de Paul Grimault se reconnaît immédiatement au graphisme digne d'un Walt Disney abreuvé de surréalisme, et à la bande son envoûtante.
Presque tous ses courts métrages sont sur le WEB :
L'épouvantail (1943),   Le Voleur de paratonnerre (1944),   La Flüte magique (1946),   Le Petit Soldat (1947),    Le Diamant (1970),    Le Chien mélomane (1973),   Le Fou du roi (1987/88)
et ses films publicitaires :
La séance de spiritisme ( Grimault / Aurenche 1931) pour les meubles Lévitan, Le Messager de la lumière (1938) pour les ampoules Mazda,  Sain et Sauf (1950) pour les yaourts Danone,  La Légende de la soie (1951)  pour la soie de Lyon.
Je vous joins la bande annonce de son chef d'œuvre :  le Roi et l'Oiseau, pour vous donner l'envie d'acheter le DVD.
Et vous pouvez retrouver ici un beau site sur l''œuvre de Paul Grimault
: http://www.paulgrimault.com/

Le cinéma d'animation soviétique
Films d'animation soviétiques.

La Patinoire, de I. Jeliaboujinski, 1927"Man With A Movie Camera" (1929)   
  Ivan Ivanov-Vano - Blek end uait (Black and White - Noir et blanc) - 1933,   
 Propaganda sovietica de 1941,     Pétrouchka (1947); First Part - Danse Russe by Igor Stravinsky,     
LES CYGNES SAUVAGES - WILD SWANS - DIKIE LEBEDI (1962)Actionnaires et Cie (soyuzmultfilm URSS 1963) partie 1, partie 2, partie 3,   Le Millionnaire (Soyuzmultfilm, URSS, 1963),        Prophètes et bonnes leçons  «Fonctionnaire» (1966),      (Пророки и уроки-Soyuzmultfilm, URSS 1967),          La Moufle, de R. Katchanov, 1967,       "La pelote de laine" de Nikolai Serebryakov (1968),
 Le Herisson dans le Brouillard - (1975)   Temps, en avant ! Film-fantaisie en hommage à Vladimir Maiakovski (Tarasov, URSS, 1977),   
   Cat Concert (Кошачий концерт) (1986),
L'autre côté, 1993,
     "Le parapluie" de Brassens en film d'animation russe (2011),    РОЗА, БУТЫЛКА и РУКОПОЖАТИЕ-(La Rose, la Bouteille et la Poignée de main, de Brassens), La petite fleur écalarte (extrait de la Belle et la Bête)


Les shadocks
sha

Un des grands actes d'audace de la défunte ORTF.
Les Shadoks (Série 1 / Episodes 1 et 2),  Les Shadoks, La logique des passoires ! (Saison II Eps 6),     Les Shadoks (Saison II Episode 1),   

La linea
Lin

La Linea Episode 1,    La Linea #215,    La Linea interactive,    La linea 101-102,   La Linea 103-104,    La linea 107-108,    La Linea 109-110
,   La linea 111-112,    La linea 113-114,    La linea 115-116,    la linea 117-118,    La linea 119-120,    


La panthère rose
pan




Chapi Chapo
Cha

Souvenir d'enfance…ce n'est pas à la hauteur de bien des films qui précèdent, mais c'est loin d'être nul. Du vrai travail d'animation; et pour le coup, c'est vraiment très utilisable en classe, avec même des possibilités de pastiche en vidéo. Il y en a pour toutes les circonstances de la vie, comme dans Petit Ours Brun. En voici quelques uns, vous irez en chercher d'autres sur You Tube.
Chapi Chapo - 01 - La Tapisserie,    Chapi Chapo - 02 - Le Rangement,    Chapi Chapo - 03 - Les FleursChapi Chapo 04 - Le Ver a SoieChapi Chapo 05 - La Cage,     Chapi Chapo 06 - Le Bonhomme De Neige,         


Les fous du volant
Fou

LES FOUS DU VOLANT : 1 épisode,    Fous du VolantLes fous du volant,    Les Fous du Volant présentent Satanas & Diabolo,   

Michel Ocelot
Les Aventures du Prince Ahmed, de Lotte Reininger (1926)
Oce

  Gédéon "Sosthene le lapin"(1976),          Les Trois Inventeurs (1980),    La légende du pauvre bossu (1982),    La princesse insensible (1983), 


Retour au coin culture

                               Retour à l'accueil